Le Pape Victor

Le saint patron, Saint Victor

Saint Victor est le nom que portent onze saints dans l’Église. Celui qui désigne la paroisse est d’origine africaine et vécut dans l’Antiquité, au 2e siècle de notre ère. À titre de 13e successeur de Saint Pierre, il fut pape de l’an 189 à l’an 199.

C’est à cette époque que le latin supplante le grec dans la liturgie. Saint Jérôme considère le pape Victor Ier, bien que d’origine berbère, comme le premier écrivain latin de l’Église, mais il faudra attendre l’an 230 pour que la messe soit célébrée à Rome en latin et non en grec.

Sa papauté coïncida avec une période tranquille et favorable pour le Christianisme. À Rome, à cette époque, beaucoup de gens se convertirent à la foi chrétienne, particulièrement des familles qui se distinguaient par leur situation sociale aisée. Son action put donc s’orienter vers la solution de certaines formes d’hérésies qui s’affirmaient.

Le pape Victor Ier dut affronter plusieurs dissensions au sein-même de l’Église naissante. Une dispute entre autres devint plus aiguë. Les évêques d’Asie voulaient perpétuer la coutume juive de célébrer Pâques le 14 Nissan, quel que soit le jour de la semaine. Victor convoqua les évêques italiens à Rome pour ce qui fut le premier synode. Il demanda aux évêques des différentes régions du monde de son temps de faire de même pour prendre conseil. De partout, on lui rapporta que Pâques se célébrait toujours un dimanche. Saint Irénée, l’évêque de Lyon, exhorta Victor de ne pas briser les relations amicales que l’Église de Rome entretenait avec les évêques d’Asie et de les laisser fêter Pâques à leur manière. Victor choisit plutôt de demander à tous les évêques de célébrer Pâques le dimanche. Peu à peu, on s’aperçut que la célébration de Pâques un dimanche se répandait partout dans l’Église.

Victor Ier fut confronté à plusieurs questions durant son temps. Il décréta, entre autres, qu’en cas d’urgence, n’importe quelle eau pouvait être utilisée pour baptiser. On pense que c’est peut-être durant son pontificat que le canon des Écritures saintes utilisé à Rome fut adopté. Cependant, seules ses lettres sur la dispute concernant la fête de Pâques furent conservées.

Saint Victor mourût martyr en l’an 199. On célébre son mémorial le 28 juillet.

Le texte  du saint patron a été rédigé par André Lanteigne