Traces de notre passage
18 octobre 2019
12 novembre 2019
Montrer tout

Compassion

Au lendemain de l’annonce du drame de la rue Curatteau, je suis allé me recueillir devant la maison familiale et j’ai déposé une rose blanche accompagnée d’une petite croix (celle que portent les servants de messe) et une carte dans laquelle j’ai écrit:

AVEC MA PRIÈRE ET CELLE DES
PAROISSIENS ET PAROISSIENNES
DE LA COMMUNAUTÉ DE
STE-LOUISE-DE-MARIALLAC

 

La mort violente de trois personnes près de chez nous (Hugo, 7 ans, Élise, 5 ans et Jonathan, 40 ans) nous interpelle sur au moins deux choses importantes:

1-être attentifs aux personnes qui vivent des détresses;

2-demander de l’aide si on se retrouve soi-même en état de détresse.

Cette tragédie remet en relief trois enjeux principaux:
– la violence faite aux femmes;
– la protection des enfants;
– l’accompagnement des personnes vivant des problèmes de santé mentale.

Qu’ils-elle reposent dans la paix du Seigneur!

Nous portons la souffrance de la maman qui a perdu ses enfants:

Que le Seigneur et les plus proches
lui apportent le réconfort!

François Baril prêtre, curé.