Prières

Père, tu ne prends pas de vacances . . .

 Père, tu es partout                                                                                                                                         Je devrais dire que tu es au-delà de l’espace                                                                                               Tu es là comme un soleil, un phare, un espoir
Tu es présent à qui sait regarder
Tu es au seuil de mon cœur

Père, tu es éternel
Je devrais dire que tu es au-delà du temps
Tu étais là depuis toujours
Tu seras là pour tous les temps, à jamais
Tu es présent dans toute ta création

Père, tu es le chemin
Je devrais dire que tu nous montres le chemin
Par ta Parole qui balise la route
Par ton Fils qui a montré la voie aux apôtres
Par ton Esprit qui nous guide vers Toi

Père, tu es la bonté et la beauté
Je devrais dire que tu es la perfection
Tu nous appelles à chercher la sainteté
Tu nous invites à regarder les gens
Avec la même passion que tu le fais

Père, tu es le pardon
Je devrais dire que tu es la miséricorde
Tu nous regardes avec compassion
Tu nous demandes de faire de même
Auprès de nos frères et de nos soeurs

Père, tu es la Vérité
Je devrais dire que tu es la Vie
Tu es le réconfort, l’aidant surnaturel
La sagesse des vagabonds en quête de mots
En vacance de sens, en vacance de Toi

Père, tu n’as pas besoin de vacances
Je devrais dire que tu n’as pas de besoins
Ton amour est toujours là
Tu nous invites à bâtir ton royaume
Selon ton image, un royaume d’amour.

André Lanteigne


Au cœur de nos déserts

Seigneur, tu t’es retiré au désert pour discerner les chemins qui s’offraient à toi,
et tu as choisi de vivre, non comme un Dieu, débarrassé des fragilités humaines, mais comme un homme, au milieu des hommes.

Nous aussi, parfois, nous nous retrouvons au désert.
Tout nous semble si dur, si aride, autour de nous, et en nous.
Alors, mes projets humains me semblent dérisoires
et mes certitudes d’hier me filent entre les doigts comme du sable.

Seigneur, quand tu es passé par le désert,
tu y as tracé des chemins combien risqués.
Ces chemins t’ont mené à la Croix
mais ils nous ouvrent à l’Espérance, à la Liberté, à l’Amour.

Au coeur de nos déserts,Au coeur de nos déserts
faits de nos fragilités et de nos doutes,
tu nous invites, Seigneur,
à cheminer et à lutter avec les autres hommes
et à ouvrir des brèches sur cette Espérance
que tu nous proposes.

Auteur inconnu


Seigneur,
fais de moi un instrument de ta paix

7gx3geeeLà où est la haine,               que je mette l’amour.
Là où est l’offense,               que je mette le pardon.
Là où est la discorde,          que je mette l’union.
Là où est l’erreur,                que je mette la vérité.
Là où est le doute,               que je mette la foi.
Là où est le désespoir,        que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres,      que je mette la lumière.
Là où est la tristesse,          que je mette la joie.

Ô Seigneur, que je ne cherche pas tant
À être consolé,                     qu’à consoler,
À être compris,                    qu’à comprendre,
À être aimé,                         qu’à aimer.

Car
C’est en donnant                que l’on reçoit,
C’est en oubliant                qu’on se retrouve soi-même,
C’est en pardonnant          que l’on obtient le pardon,
C’est en mourant                que l’on ressuscite à la vie.
Amen     

(Saint François d’Assise)


Le Cantique des créatures

Très-Haut, Tout-Puissant et bon Seigneur,

Fresque peinte par "Cimabue" dans la basilique d'Assise

Fresque peinte par « Cimabue » dans la basilique d’Assise

À toi, louanges, gloire, honneur et toute bénédiction.
Ils ne conviennent qu’à toi, Ô Très-Haut,
Et nul homme n’est digne de prononcer son nom.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour toutes tes créatures,
Et particulièrement pour messire frère Soleil,
Qui donne le jour et par qui tu nous éclaires.
Il est beau, il rayonne d’une grande splendeur,
Il est ton symbole, Ô Très-Haut.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur la Lune et pour les Étoiles
Que tu as formées dans le ciel, claires, précieuses et belles.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère le Vent,
Pour l’Air et pour le Nuage, pour le Ciel pur et pour tous les Temps,
Par quoi tu maintiens en vie toutes tes créatures.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur l’Eau,
Qui est si utile, humble, précieuse et chaste.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère le Feu,
Par qui tu rends la nuit lumineuse,
Et qui est beau, joyeux, courageux et fort.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur la Terre, notre mère,
Qui nous porte et nous nourrit,
Qui produit les divers fruits, les fleurs colorées et les herbes.

Louez et bénissez mon Seigneur,
Rendez-lui grâce et servez en toute humilité.

(rédigé par Saint François d’Assise, en 1224)