Bernard de Clairvaux

Le saint patron, Bernard de Clairvaux

 

Saint Bernard de Clairvaux — Bernard de Fontaines de son nom — est un moine français, réformateur de la vie religieuse vécut au Moyen-Âge. Il est né en 1090, au château de Fontaines, près de Dijon, en France, de parents nobles de Bourgogne. Il démontra très jeune de grands talents et une piété remarquable.

À 22 ans, avec 4 de ses frères et 25 jeunes hommes, il entra au monastère cistercien de Citeaux. Peu de temps après, son père et son autre frère le rejoignirent à l’abbaye de Citeaux.

En 1115, l’abbé de Citeaux confie à Bernard un groupe de moines pour fonder une abbaye qui prendra le nom de « Clairvaux », parce qu’elle fut construite dans une clairière. Bernard et ses compagnons vont défricher cette terre de silence et de pauvreté qui va devenir pour la postérité la grande abbaye de la « claire vallée ». Il fut dès lors nommé Abbé, il avait 25 ans. Sous sa gouverne l’abbaye de Clairvaux prit rapidement de l’expansion.

Le jeune Bourguignon eut le temps de mûrir une doctrine personnelle, riche expression de la spiritualité cistercienne. Les sermons qu’il dispense à ses moines et ses traités sont recopiés et diffusés. Son rayonnement s’étend et le prieur des Chartreux lui demande d’écrire sur la charité. Les moines de l’ordre de saint Bruno sont bouleversés par ces écrits et veulent le rencontrer.

« On devrait encore poursuivre la recherche de ce Dieu, qui n’est pas encore assez recherché », écrit le saint abbé , « mais on peut peut-être mieux le chercher et le trouver plus facilement avec la prière qu’avec la discussion. »

Bernard fut tour à tour conseiller spirituel des rois de France et des papes, dont Eugène III qui avait été moine à son abbaye. Il refusa à maintes reprises la charge d’évêque, mais se rendit dans plusieurs pays à la demande du pape. Il aida à mettre sur pied la deuxième croisade. Il participa au deuxième Concile du Latran en 1139. Bernard fonda 163 monastères dans plusieurs pays d’Europe. Il écrivit un nombre considérable de travaux, de sermons et de lettres.

Après 40 ans au cloître, il mourut à 62 ans, le 20 août 1153, à Clairvaux. Saint Bernard fut canonisé, par le pape Alexandre III, en 1174, et fut nommé Docteur de l’Église, par Pie VIII, en 1830. On célèbre son mémorial le 20 août.

Le texte du saint patron a été rédigé par André Lanteigne